Comédie - Du 29 janvier au 17 février 2018

LE DERNIER SONGE DE SHAKESPEARE

De Bruno Cadillon

SALLE STUDIO
LE DERNIER SONGE DE SHAKESPEARE

Le 23 avril 1616, il y a quatre cents ans, le jour de ses 52 ans, William Shakespeare meurt à Stratford-upon-Avon.
Avait-il contracté une maladie lors d’un voyage à Londres ou avait-il trop abusé d’alcool lors d’un repas avec ses amis Ben Jonson et Mickael Drayton, lui qui n’était pourtant pas porté sur les excès, à la différence de ses amis dramaturges de l’époque ?

On ne le sait pas.
D’ailleurs, on sait peu de choses sur Shakespeare, pas même l’orthographe exacte de son nom.
À peine savons-nous qu’il est né à Stratford-upon-Avon, sans connaître le jour exact, qu’il y a fondé une famille, qu’il s’est rendu à Londres, y est devenu acteur et écrivain, puis est revenu à Stratford pour y écrire son testament et mourir.
Pour l’historien Georges Steevens 1, c’est à peu près tout.
Le reste n’est que conjectures de biographe.
Et si c’est peut-être un peu exagéré, ce n’est pas si loin de la vérité.

Mais si l’homme nous est presque réellement inconnu, tout le monde connaît Roméo et Juliette, Hamlet, Macbeth, Othello, le roi Lear, Richard III, Shylock, Desdémone, Iago…
Sous sa plume, les plus beaux héros comme les plus ignobles prennent vie et nous deviennent aussi proches que les petites gens, plus ou moins glorieux dans leurs tâches et leurs existences.

C’est grâce à sa capacité à percer et exposer au grand jour l’âme humaine que Shakespeare est devenu l’auteur des plus grandes histoires d’amour, de passion, de pouvoir, plus que par les intrigues qu’il empruntait sans vergogne aux anciens ou les thèmes de ses pièces qu’il puisait chez ses contemporains — la notion de plagiat n’existait tout simplement pas à l’époque —.

C’est grâce à cette faculté à déchiffrer et représenter nos tourments qu’il est devenu au fil du temps l’écrivain de théâtre le plus joué dans le monde.

Donc si l’homme nous est inconnu, son œuvre, elle, est inscrite dans nos gènes et c’est à la recherche de nous-mêmes que nous sommes allés en réalisant Le dernier songe de Shakespeare. Nous voulons nous nourrir de William Shakespeare, lui demander qu’il nous prête un moment ses personnages, ses scènes cultes – ou non —, pour qu’il nous raconte un peu qui nous sommes.

Danièle Marty

Auteur et mise en scène Bruno Cadillon
Scénographie Sandrine Lamblin
Costumes Anne Rabaron
Lumières Michel Druez
Avec Bruno Cadillon, Gilbert Epron, Emmanuel Faventines, Danièle Marty, Henri Payet
Janvier 2018
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
Février 2018
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
no
1514764800
2
{"2018":{"1":{"29":"1","30":"1","31":"1"},"2":{"1":"1","2":"1","3":"1","5":"1","6":"1","7":"1","8":"1","9":"1","10":"1","12":"1","13":"1","15":"1","16":"1","17":"1"}}}
{"default":{"name":{"default":"Available","hr":"Slobodno","cs":"Volno","da":"Ledigt","nl":"Vrij","en":"Available","fr":"Libre","de":"Frei","hu":"Szabad","it":"Libero","ro":"Disponobil","ru":"\u0412\u0456\u043b\u044c\u043d\u043e","sk":"Vo\u013en\u00fd","es":"Libre","sv":"Ledigt","uk":"B\u0456\u043b\u044c\u043d\u043e"},"color":"#DDFFCC"},"1":{"name":{"default":"Booked","hr":"Zauzeto","cs":"Obsazeno","da":"Booket","nl":"Bezet","en":"Booked","fr":"Occup\u00e9","de":"Belegt","hu":"Foglalt","it":"Prenotato","ro":"Rezervat","ru":"\u0417\u0430\u0431\u0440\u043e\u043d\u044c\u043e\u0432\u0430\u043d\u043e","sk":"Obsaden\u00fd","es":"Reservado","sv":"Bokat","uk":"\u0417\u0430\u0439\u043d\u044f\u0442\u043e"},"color":"#FFC0BD"}}
fr
1
156

Durée : 1h30

Représentations :
Du 29 janvier au 17 février
Du lundi au samedi à 20h30
relâche exceptionnelle le 14 février

Tarifs :
20 €
     Plein Tarif
15 €      Tarif Réduit 1
Seniors (plus de 60 ans), enseignants, habitants du XIIe arrondissement, carte Cezam.
12 €      Tarif Réduit 2
Étudiants (moins de 26 ans), demandeurs d’emploi, intermittents du spectacle, Carte Loisirs, Pass Vincennes, Pass Culture 12, personnes en situation de handicap.
10 €      Tarif Réduit 3
Enfants (moins de 12 ans) et groupes scolaires

Pass :
60 €
: 4 places
72 € : 6 places
100 € : 10 places

Compagnie du Hasard

compagnieduhasard@gmail.com
compagnieduhasard.com
33 (0) 2 54 570 570
1bis rue de l’orme
41120 Feings France