THEATRE Du 4 au 16 mars 2019

L’HOMME QUI NE SAVAIT PAS QU’IL ÉTAIT MORT!

de Nouchka Ovtchinnikoff

 

SALLE STUDIO
Crédit photo : Patrice Bulot pour les photos - Dessins d'Ivan Sigg

« Monde illusoire cette sacrée bonne vieille Terre ! Il y a une production d’morts Là-bas ; ici ce n’est que provisoire : l’Entre-deux. »

Dans quel temps et quel espace sommes-nous ? J’faisais quoi Avant ? 

Moi j’voulais être un héros mais, dans la vie, j’m’comportais de façon absurde. Le refuge c’est le sexe !

J’étais pas un fainéant, trop d’confusion, j’comprends pas la souffrance, et puis la peur de la Mort, la peur des femmes aussi, les rêves d’amour ? La peur de la Vie !

La peur d’la Vie, c’est plus grave qu’la peur d’la Mort ?

L’amour de la vérité et les sentiments qui taraudent, ça fait bouger la Vie !

Tu perdais le sens.

Que prendre avec soi de l’autre côté ? 

Et la Mort a l’air d’nous tendre les bras ! 

On pourrait reconstituer les morceaux, y retourner ? Le seul risque est de se noyer sur le chemin du retour, ah ça ! Il y a des retours possibles mais peu d’élus !

On y va ?

La mort nous rend-elle plus humains ?!

Parler de la mort pour parler de la vie et de notre humanité, aborder la mort pour affronter la vie et la mort avec sérénité. Interroger l’inconnu de l’ «après», imaginer les limbes comme un voyage initiatique, une renaissance pour, peut-être, réapprendre à vivre mieux.

L’homme qui ne savait pas qu’il était mort ! propose un engagement philosophique : s’engager dans la mort, dans l’après de la vie, pendant une heure, à travers le parcours de deux personnages au passé aussi douteux que poétique. 

Vivre la mort, plonger et rester un instant dans l’Entre-monde, le temps de faire émerger nos doutes et nos ardeurs, de se construire une philosophie de l’éphémère, de réfléchir à nos vies.

La pièce invite chaque spectateur à se projeter dans la mort de deux hommes qu’il pourrait être et, comme eux, à revenir à la vie après une introspection où l’humour rivalise avec l’essentiel.

Auteur Nouchka Ovtchinnikoff
Mise en scène Nouchka Ovtchinnikoff
Avec David Weiss, René Hernandez, Nouchka Ovtchinnikoff.
Création lumière Laurent Vergnaud
Mars 2019
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
no
1551398400
1
{"2019":{"3":{"4":"1","5":"1","6":"1","7":"1","8":"1","9":"1","11":"1","12":"1","13":"1","14":"1","15":"1","16":"1"}}}
{"default":{"name":{"default":"Available","hr":"Slobodno","cs":"Volno","da":"Ledigt","nl":"Vrij","en":"Available","fr":"Libre","de":"Frei","hu":"Szabad","it":"Libero","ro":"Disponobil","ru":"\u0412\u0456\u043b\u044c\u043d\u043e","sk":"Vo\u013en\u00fd","es":"Libre","sv":"Ledigt","uk":"B\u0456\u043b\u044c\u043d\u043e"},"color":"#DDFFCC"},"1":{"name":{"default":"Booked","hr":"Zauzeto","cs":"Obsazeno","da":"Booket","nl":"Bezet","en":"Booked","fr":"Occup\u00e9","de":"Belegt","hu":"Foglalt","it":"Prenotato","ro":"Rezervat","ru":"\u0417\u0430\u0431\u0440\u043e\u043d\u044c\u043e\u0432\u0430\u043d\u043e","sk":"Obsaden\u00fd","es":"Reservado","sv":"Bokat","uk":"\u0417\u0430\u0439\u043d\u044f\u0442\u043e"},"color":"#FFC0BD"}}
fr
1
199

Durée : 1h

Représentations :
Du 4 au 16 mars 2019
Du lundi au samedi à 20h30, samedi à 16h

À partir de 10 ans

*******

Tarifs :
22 €
     Plein Tarif
15 €      Tarif Réduit 1
Seniors (plus de 60 ans), enseignants, habitants du XIIe arrondissement, carte Cezam.
12 €      Tarif Réduit 2
Étudiants (moins de 26 ans), demandeurs d’emploi, intermittents du spectacle, Carte Loisirs, Pass Vincennes, Pass Culture 12, personnes en situation de handicap.
10 €      Tarif Réduit 3
Enfants (moins de 12 ans) et groupes scolaires

Pass :
60 €
: 4 places
72 € : 6 places
100 € : 10 places

La Quarantaine rugissante

5 rue de l’Isly, 75008 Paris

Nouchka Ovtchinnikoff / nouchka.o@free.fr / 06 10 26 20 80
www.nouchka-ovtchinnikoff.com